Le cycle terminal : carte des enseignements et modalités de choix

Le cycle terminal

L’enseignement au cycle terminal propose des spécialités en voie générale et en voie technologique. Les spécialités concernent la classe de première pour l’année scolaire 2018/2019 et la classe de terminale à compter de l’année scolaire 2019/2020. Nous allons aborder dans le présent article l’offre de l’enseignement de spécialité et les modalités de choix.

L’enseignement de spécialité en cycle terminal

En France, les enseignements de spécialité revêtent un caractère obligatoire. Ils visent, d’un côté, l’approfondissement des acquis et des compétences des élèves dans des domaines bien précis. De l’autre côté, ils ambitionnent la bonne préparation des élèves pour la poursuite de leurs études supérieures. Ainsi, chaque élève en voie générale doit choisir trois enseignements de spécialité en classe de première, et deux, parmi les trois déjà choisies, en classe de terminale. Chaque spécialité en classe de première profitera de 4 heures d’enseignement par semaine, et de 6 heures par semaine en terminale.

Pour la voie technologique, le choix de spécialité découle du choix de la série du baccalauréat.

L’offre de l’enseignement dans les établissements scolaires

Le recteur de chaque académie dresse une carte des enseignements dispensés dans chaque établissement. Cette carte sera élaborée suivant les propositions des établissements, les spécialités enseignées actuellement dans chaque lycée et la complémentarité géographique. De cette façon, l’académie assure la richesse et la diversité de l’enseignement dispensé.

L’offre des spécialités en voie générale, est destinée aux élèves de seconde pour tout leur cycle terminal. Le choix des spécialités dépendra des compétences, des souhaits et des goûts de chaque lycéen.

On note que les enseignements de spécialité classiques seront disponibles dans la plupart des établissements. C’est le cas des spécialités suivantes :

  • Physique-chimie ;
  • Sciences de la vie et de la terre ;
  • Sciences économiques et sociales ;
  • Histoire géographie, géopolitique et sciences politiques ;
  • Mathématiques ;
  • Langues, littératures et cultures étrangères ;
  • Humanités, littérature et philosophie.

Les autres spécialités seront disponibles dans les établissements à des périmètres géographiques acceptables.

Pour plus de flexibilité et de liberté, les lycées pourront conclurent des conventions, entre eux, donnant la possibilité d’enrichir leurs offres d’enseignement de spécialité. Aussi, pour les familles, elles pourront choisir l’enseignement à distance si la spécialité désirée est fournie par le CNED.

Les procédés de choix des spécialités en voie générale

Les choix d’orientation dans les séries technologiques ou dans la voie générale sont émis par les familles en février. Parallèlement, et dans le cas du choix de la voie générale, les parents doivent déterminer les spécialités que leur enfant veut suivre en première.Il est à signaler que les élèves dès la classe de seconde sont accompagnés tout au long de leur parcours vers le baccalauréat. Cet accompagnement va permettre de préciser 4 spécialités parmi celles enseignées dans l’établissement et 5 spécialités dans le cas où la spécialité demandée est dispensée dans un autre lycée.

Ce processus de choix de spécialité va permettre :

  • au conseil de classe de donner son avis ;
  • aux accompagnateurs de poursuivre le dialogue avec les familles de façon à accorder le choix de l’élève avec ses compétences ;
  • au chef dulycée d’arrêter l’organisation de l’établissement en se référant aux spécificités propre à sa structure.

La réforme du bac 2021 compte porter remède à toutes les défiances de l’ancien bac en fondant une école de confiance. Cette confiance sera le gage ’une réussite du système éducatif national.